Truck Ruler Bubble Payment

Réglez vos commandes en 4 fois avec le service ALMA

Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir
Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir

Joshua - Chaussures Boots Cuir Noir

299.00€ Prix Max Sauveur
420.00€ Prix du marché
fin de la vente dans:
Début de la précommande le 26 mars à 10h paires commandées

Cuir de veau grainé Espagnol
Semelle gomme en café recyclé, garantie à vie (oui, à vie)
Fabriquées au Portugal 
Solides, confortables et tout terrain

 


 
CONSEIL POINTURE
Prenez votre pointure habituelle.
(plus de détails en bas)
 
 
LIVRAISON
début mars
 

Le point de départ


Il y a 10 mois, j’ai flashé sur un échantillon que j’ai découvert sur l’étagère de notre atelier…

Une semelle mouchetée, avec des tâches brunes/beiges.

Dire que cette semelle m’inspire serait un euphémisme ! Tout excité, je la descends de l’étagère et me pose à une table, pour imaginer quelques croquis…

Au bout d’une trentaine de minutes, Armindo passe sa tête par-dessus mon épaule, voit la semelle posée à côté de moi et commence à sourire :

“Ah, je vois que tu viens de trouver la semelle en grains de café recyclés… c’est pas pour les petites entreprises comme toi ça !”

Voyant mon regard suspicieux, il prend sa respiration et développe :

“Cette semelle est fabriquée à 30% en grains de café, c’est ça qui lui donne son aspect moucheté. ça permet d’utiliser moins de plastique et d’avoir un joli rendu, mais c’est très long et fastidieux à produire… c’est pour ça que l’entreprise qui les fabrique demande une quantité minimum de 1000 paires de semelles à la commande !”

C’est la douche froide.

Je range la semelle sur l’étagère et passe tant bien que mal à autre chose, dégouté.

Toutefois, quelques mois après, Armindo m’appelle avec un deal que je ne pouvais refuser…

Il me raconte qu’une grande marque Américaine a commandé une tonne de semelles en café recyclé, sans toutes les utiliser…

Comme elles sont assez originales, il doute de pouvoir les utiliser pour d’autres de ses clients, qui veulent des chaussures très classiques.

Voici donc ce qu’il me propose :

“Sam, t’avais l’air de beaucoup aimer ces semelles… qu’est-ce que tu dirais de ça ? Je te fais un prix pour qu’elles ne prennent pas la poussière à l’atelier et toi tu peux t’amuser avec et créer le modèle qui te plaît, sans être contraint par une quantité minimum."

Vous savez ce que j’ai répondu je pense…

À partir de là, un défi étonnant commençait : construire une chaussure qui sublime la semelle… et non l’inverse !

Histoire de la boots Workwear

Appelé aussi Combat Boots par certains, ce style de Boots fait son apparition au XXe siècle.

C’est lors de la Seconde Guerre mondiale que le modèle évolue en une forme plus proche de celle que nous connaissons aujourd’hui.

Afin d’éviter que l’eau et la boue pénètrent dans la chaussure des soldats, on augmenta la hauteur de la tige (partie supérieure de la chaussure hors semelle) et on l'agrémenta de boucles/crochets pour bien les fermer.

Un semelle à crampons en caoutchouc fut ajoutée pour stabiliser le pied sur les surfaces boueuses et une coque en acier a été placée dans la doublure du bout de la chaussure pour protéger les orteils des chocs.

Confortables, solides, bruts et identitaires, elles ont traversé les années pour devenir une pièce incontournable dans les vestiaires masculins.

Depuis quelques années, la Workboots s’est véritablement démocratisée et on la retrouve à travers différents styles.


L'anatomie des Boots Joshua


La Forme, c'est la base

J’ai décidé de partir sur la forme que nous avons créé pour la boots Wayne et la Springsteen.

J’ai eu tellement de bons retours sur son style et son confort que je trouvais évident de la réutiliser (heureusement qu’elle vous a plu d’ailleurs, parce qu’on a cassé la tirelire pour la créer !).

Pour ceux qui ne connaissent pas cette forme, il est important de connaître sa petite histoire :

Pour nos premières boots, on voulait une forme qui épouse parfaitement le pied tout en gardant l’effet arrondi de la combat boots… et vous savez quoi ?

Malgré des mois de recherche, nous n’avons rien trouvé, malgré plusieurs prototypes réalisés avec des formes que notre atelier avait sous la main, rien ne nous convenait…

Grosse frustration.

Vu qu’on est assez têtu, nous avons donc fait un pari assez risqué, créer une forme sur mesure.

Avec Armindo, nous avons dessiné et moulé une forme afin qu’elle corresponde à nos attentes.

C’était un gros risque financier mais il a payé, puisque cette forme est une des raisons pour lesquelles nos clients reviennent encore et encore chez Max Sauveur !

La star : la semelle d’usure

Comme expliqué plus haut, le modèle Joshua a été pensé pour mettre en valeur la semelle.

Tous nos choix tournent autour de celle-ci.

Elle est fabriquée au Portugal dans le petit atelier qui crée nos semelles commando.

Ils ont un grand savoir-faire dans le domaine.

Pour l’anecdote, leur second métier est de fabriquer des pièces détachées pour le secteur de l’automobile.

Autant vous dire que concevoir des semelles résistantes, c’est leur dada.

Ses caractéristiques

Ce qu’on remarque en premier, ce sont les petites tâches incrustées dans la semelle.

Pour créer cet effet, 30% de café ont été recyclés puis injectés dans le caoutchouc.

30%, ça ne paraît pas énorme, mais c’est 30% de plastique en moins, ce qui est pas mal !

L’atelier récupère les résidus de café (oui oui, la marc de café restant dans votre cafetière), le traite et le réutilise dans les semelles.

Niveau confort, vous verrez la semelle est super souple.

Enfin, la semelle en élastomère (la matière de la semelle) est parfaite par temps de pluie, elle a une excellente adhérence sur sol humide et un bon amorti pendant la marche.

Ce type de matière présente aussi l’avantage d’être facile à entretenir car il n’y a rien à faire de particulier, pas de patin à faire poser.

Un cuir anti plis avec du caractère

Pour la tige (la partie du dessus de la chaussure) il fallait trouver un cuir original pouvant s’adapter à notre semelle recyclée.

Je trouvais qu’avec un cuir lisse on perdait le style “baroudeur” de la boots et un cuir daim n'était pas adapté au climat actuel.

Alors, j’ai sélectionné un cuir de veau grainé… "bulle" de la Tannerie Picusa en Espagne.

La particularité de ce grainé, c'est que le cuir à un aspect bulle qui donne du relief au modèle et un côté plus workwear à la tenue.

Ses caractéristiques

Nous avons sélectionné un cuir épais de 1,4 mm qui isole le pied du froid.

(Les autres cuir dits “classiques” font 1,2 mm… oui oui, 0,2 mm ça fait vraiment la différence).

L’avantage du grainé c’est qu’au delà de sa souplesse, il pourra aussi masquer le pli d’aisance (= le pli qui se forme au niveau des orteils) tant redouté par certains.

Back in black

Il fallait rester sobre car la star ici, c’est la semelle.

Avec la semelle originale, le cuir grainé “bulle”, la trépointe de couleur naturelle, il fallait rester ça sage quant au choix de la couleur.

Je trouvais que le noir était la couleur la plus adaptée.

Il rend la boots plus simple à associer avec toutes les tenues et permet de souligner tous les détails du modèle.

Je voulais prouver aussi que le noir n’était pas une couleur “triste” comme je l’entends souvent autour de moi.

Doublure intelligente

Le confort sera présent également à l’intérieur de la chaussure.

Nous avons choisi de doubler l’intérieur de la chaussure avec du cuir de vachette, doux, qui absorbe l’humidité de vos pieds et les garde au chaud.

Grâce à cette doublure, pas besoin de souffrir ou de “faire” le modèle, il s'adapte à votre pied sans problème.

Ici, il n’y a pas ce ressenti “carton” quand on le chausse, il est rapidement agréable à porter et épousera la courbe de votre pied.

Nous partons du principe que vous porterez cette paire souvent, alors autant qu’elle soit confortable non ?

Dernier détail, la doublure remonte jusqu'au niveau des crochets pour que ces derniers n’usent pas la languette quand vous ferez vos lacets.

C’est le genre de finition qui, mises bout à bout, font une grande différence dans le confort et la longévité d’une paire.

La couture plateau

Une couture plateau affirmée, c’est un homme qui s’affirme (c'est la couture blanche sur l'avant de la chaussure).

Il est impossible d’ignorer un beau plateau, même quand on est un novice complet de la chaussure.

C’est une manière simple de se démarquer sans faire dans l’ostentatoire.

Comme pour les Springsteen et les Wayne on a souhaité garder cette couture plateau qui dessine la forme arrondie et affirme le côté badass de la boots.

Si on voulait se la jouer “commercial” on aurait fait cette couture ton sur ton (noir, de la même couleur que le cuir) pour réster discret.

Mais chez Max Sauveur, on veut que vos chaussures soient différentes des autres sans pour autant ressembler à un clown.

Alors, on a fait ressortir cette couture dans une teinte blanc/crême parce qu’on trouve ça plus beau (et ça vient rappeler la couture trépointe... subtile.)

Cousu goodyear ...

Personne n’aime avoir les pieds mouillés lorsqu’il pleut.

Donc, pour cela nous avons opté pour un cousu Goodyear, qui consiste à coudre toutes les parties de la chaussure ensemble (solidité et durabilité garanties).

L'autre avantage de ce cousu c’est qu'il empêchera l'humidité de s'infilter, même après une journée de rando dans la forêt amazonienne.

... Storm Welt ?

C’est une manière d’être certain à 200% que vos pieds vont rester au sec !

C’est une petite bande de cuir posée sur la trépointe, qui évitera aux gouttes d’eau les plus rebelles de pénetrer dans votre chaussure.

À vous les flaques !

Trépointe naturelle (= le contour de la semelle) bien large

Nous voulions garder les codes de la combat boots classiques, en choisissant une trépointe bien large. pour donner un côté baroudeur et badass... genre mec qui se balade dans le désert et qui mange des serpents.

Lorsque vous regardez la paire du dessus, vous avez l’impression que la semelle s’étale sur chaque côté (on dit qu’elle “bave”)..

Autre détail ésthétique, la trépointe contrastée de couleur naturelle, met en valeur la ligne de la boots.

Il y a un effet de superposition des différentes couches quand on regarde le modèle de profil qui permet de bien distinguer le cuir grainé, la trépointe, la semelle intercalaire et la semelle d’usure.

Crochet, crochet j't'ai accroché ! (vous l’avez ?)

Bien entendu, les crochets vous aideront à attacher vos boots avant de partir à l’aventure en 1 minute chrono mais ce n’est pas tout …

Les crochets, ça donne du cachet au modèle.

C’est pour cette raison que la partie haute de la chaussure (la tige) est plus courte qu’une Workboots classique.

Debout, votre pantalon tombera parfaitement sur le bas des chevilles.

Par contre, assis au resto par exemple, où quand vous chevauchez votre Harley ou encore quand vous êtes au feu rouge à vélo… Les crochets révéleront l’identité de la Boots.

C’est ce genre de petit détail qui fait la différence dans une tenue.

Pour la Joshua cette fois-ci, pour éviter que la languette ne bouge trop pendant la marche (ça arrive chez certains d'entre vous), on a ajouté des crochets et des œillets de laçage. Cela maintiendra la cheville en marchant.

C'est aussi plus facile et rapide à enfiler car la languette a plus de liberté quand les lacets sont défaits.

Fabriquées au Portugal

La confection de cette boots est confiée à un atelier familial situé au Portugal, non loin de Porto.
 
Les 125 étapes nécessaires à la fabrication de la paire de chaussures sont réalisées à la main, par des artisans expérimentés, qui travaillent dans cet atelier parfois depuis plus de 40 ans.
 
Aucune chance pour nous d’être déçus de la qualité de chaque paire qui en sort.
 
Cet atelier, je le porte dans mon "coracaõ", je le fréquente depuis que je sais marcher... alors plutôt que d'écrire une lettre d'amour, j'ai préféré tourner une vidéo qui te raconte mon idylle.

Comment les porter ?


Facile et sans prise de tête

Le but de MAX Sauveur, c’est de vous proposer des chaussures faciles à porter et qui illumineront vos tenues.

Je n’aime pas trop donner des “leçons” quand il s’agit de style. Faites vous plaisir sans vous prendre la tête… La vie est déjà assez compliquée comme ça.

Toutefois, je peux vous donner quelques inspirations en image juste en dessous.

 


Que faire maintenant ?


299€ en précommande, livraison début mars

Comme l’année dernière, on propose cette paire à la précommande pour pouvoir maîtriser au maximum les coûts et ne pas te la proposer à des prix maboules.

On vous propose ces boots Joshua, conçues pour vous accompagner dans vos aventures pendant les années à venir à seulement 299€ avec le code : SUPERPRECO

En passant par ce système, pas de frais de metrages de cuir, de surplus de stock, ni aucun coût supplémentaire.
Vous payez le vrai prix de la paire.

Vous aurez des chaussures, à qualité équivalente des maisons de luxe, à un prix honnête qui permet de faire vivre le projet, point barre.

Si vous souhaitez en savoir plus, on vous explique pourquoi nous avons choisi la précommande.

Pourquoi la précommande ?

On ne pourrait pas se permettre de sortir des chaussures aussi élaborées hors précommande, le risque financier serait trop grand.

Si on le faisait, il faudrait la vendre minimum 420€ pour rentrer dans nos frais (alors qu’on a une relation familiale depuis 30 ans avec notre atelier).

Ça irait à l'encontre de l’objectif du projet Max Sauveur : on veut mettre des chaussures dignes du grand luxe entre toutes les mains, pour que TOUT LE MONDE ait la chance de voir, au moins une fois dans sa vie, ce qu’est le VRAI artisanat.

Voilà donc pourquoi on fait de la pré-commande : pour pouvoir se faire un kiff & le partager avec le maximum de personnes à un prix raisonnable.

Attention je ne dis pas qu’on fait du bénévolat, mais tout est réinvesti pour qu'à terme on puisse vous proposer une quarentaine de paires dans nos collections.

Livraison, Retour et échange

Livraison

En France métropolitaine la livraison en point relais est de 8€ et à domicile c'est 15€, que vous preniez 1 ou 10 paires de chaussures.

ECHANGE facile

Si la paire ne convient pas, il suffit de nous envoyer un mail pour que nous vous mettions de côté la pointure souhaitée.

RETOURS

Bien entendu, si la paire ne vous plaît pas à la réception, vous pouvez nous la renvoyer dans un délai de 14 jours et nous procéderons au remboursement. Soit vous êtes satisfait, soit vous êtes remboursé.

Quelle pointure choisir ?

Une boots workwear comme la Joshua chausse volontairement "large", c'est à dire que le modèle est fait pour que vous soyez tout de suite "à l'aise".

Si vous avez déjà une paire Max Sauveur prenez la même pointure.

C'est votre première paire de Max Sauveur ? :

  • Si vous faites un 42 ou parfois du 43 en chaussures de ville, choisissez le 42. (Prennez une pointure en dessous de votre pointure habituelle)
  • Si vous portez des semelles orthopédiques, restez votre pointure habituelle. (Par exemple vous faites un 43 prenez un 43.)

(Note : tout ceci vaut uniquement pour les chaussures de ville... ne prenez JAMAIS en référence votre pointure “basket”)

“Et si je suis vraiment perdu ?”

Alors...sachez que tous les chausseurs chaussent différemment, il est donc compliqué de vous donner un tableau avec des conversions précises.

Comme j’aime le vrai service, on peut discuter de votre pointure via WhatsApp au 09 86 32 95 07

Ça vous permettra de ne pas vous tromper et je l’espère, de trouver la pointure parfaite.

(Avant de m’écrire, suivez la procédure via ce lien pour mesurer votre pied cela me permettra de vous donner un conseil précis)

comment bien les entretenir ?

Des embauchoirs, toujours :
 
Je le répète toujours, de bons embauchoirs permettront à vos souliers de conserver leur forme le plus longtemps possible.
Sachant que cette paire est faite pour braver les intempéries, il ne faudra pas oublier de placer des embauchoirs en cèdre rouge pour absorber l'humidité afin qu’elle ne stagne pas dans le cuir.

Surtout, ne faites jamais sécher vos chaussures près d’un radiateur, les embauchoirs s’occupent de tout.  
Crème nettoyante :
 
Comme votre peau, le cuir a besoin d’être hydraté de temps en temps. Je conseille d’appliquer une noisette de crème nettoyante sur vos chaussures une fois par mois.
Cela permet à la fois de retirer toutes les impuretés et de nourrir le cuir.