Truck Ruler Bubble Payment

Payez votre commande en 4 fois avec Alma

Wood - Chaussures Derby Golf Cuir Marron
Wood - Chaussures Derby Golf Cuir Marron
Wood - Chaussures Derby Golf Cuir Marron
Wood - Chaussures Derby Golf Cuir Marron
Wood - Chaussures Derby Golf Cuir Marron
Wood - Chaussures Derby Golf Cuir Marron
Wood - Chaussures Derby Golf Cuir Marron
Wood - Chaussures Derby Golf Cuir Marron

Wood - Chaussures Derby Golf Cuir Marron

249.00€ Prix Précommande
300.00€ Prix Max Sauveur
fin de la vente dans:
Début de la précommande le 26 mars à 10h paires commandées

Cuir de veau pleine fleur - Les Tanneries du Puy
Cousu Goodyear
Doublure cuir de veau
Fabriquées au Portugal 
 


AUTRES COULEURS DISPONIBLES

La Derby Wood, la chaussure homme en cuir lisse marron : la forme Golf à plateau rond

Découvrez notre Derby à Plateau, une chaussure imaginé pour son élégence et sa polyvalence. Fabriquée à la mainen 120 étapes par nos artisans au Portugal, la capitale européenne de la chaussure. Le cuir pleine fleur de veau des Tanneries du Puy en France confère à la chaussure une qualité authentique, complétée par une doublure en cuir de veau pour un confort optimal.

Sa forme ronde et son plateau à couture arrondie marient subtilement le style rétro et moderne. Le montage Goodyear imperméable assure non seulement une solidité à toute épreuve mais permet également de ressemeler facilement la chaussure. La semelle en cuir avec commando quant à elle, offre une adhérence fiable dans toutes les conditions.

Pour améliorer le confort, nous avons garnis notre semelle intérieure avec de la pâte de liège, idéale pour amortir vos pas. La simplicité de notre Derby à Plateau en fait une option polyvalente, alliant durabilité, style et artisanat de qualité.

DETAILS
  • Cuir pleine fleur de veau - Les Tanneries du Puy - France
  • Doublure en cuir de veau
  • Fabriquées à la main à Guimarães, au Portugal, la capitale européenne de la chaussure.
  • Forme ronde
  • Plateau avec couture arrrondie
  • Montage Goodyear imperméable
  • Chaussure entièrement ressemelable
  • Semelle cuir avec semelle en caoutchouc commando
  • Garnissage en pâte de liège pour améliorer le confort

Le point de départ


J’en parle très peu, mais je suis amoureux du look japonais depuis quelques années.

Mais j’ai commencé à l’adopter que récemment.

Jouer sur les volumes et porter des pantalons plus amples qu’un jean “droit”, c’est bien… mais encore faut-il avoir les bonnes chaussures pour le faire.

C’est bizarre d’avoir des vêtements amples et de mettre un richelieu ou une chukka...

C’est étrange d’avoir un pantalon large, puis une chaussure allongée.

Et c’est là que j’ai compris.

J’ai saisi la raison d’être d’une chaussure qui m’a toujours déplu.

Une chaussure je n’ai jamais pensé sortir chez Max Sauveur.

Mais maintenant que je veux jouer avec les volumes de mes vêtements, j’ai enfin compris.

J’ai compris tout l’intérêt d’un modèle de chaussure, que j’ai toujours trouvé “vieillot”.

Ce modèle, c’est la chaussure à forme golf.

J’ai toujours trouvé que ce modèle, avec son plateau, ses quartiers rapprochés, son bout arrondi, ses volumes, faisait un pied un peu “tassé”…

Je pense que je n’avais pas saisi que cette chaussure était créée pour faire du golfe au 19ème siècle, en écosse.

Donc pour être porté avec un pantalon large, qui tombe assez haut, pour ne pas traîner dans la boue.

Bref, un pantalon comme j’avais envie de porter.

J’ai essayé et… ca marchait parfaitement.

 

Le challenge

La golf que je trouvais “tassée”, a en réalité le volume idéal pour :

  • contre-balancer l’ouverture large d’un pantalon droit

  • Le tombé plus “haut”, qui peut donner l’impression d’avoir la cheville à l’air

Et c’est d’ailleurs à ce moment là que j’ai commencé à voir ce modèle dans quasiment tous les looks japonais.

Alors, peut-être que vous n’êtes pas fasciné par la mode nippone ou le workwear… mais peut-être que vous avez envie de porter des vêtements plus amples.

Peut-être que vous aussi, vous avez envie d’être plus confort.

Peut-être que vous kiffez le retour des costumes plus amples, et vous vous voyez bien en porter.

Vous me connaissez : dès que j’apprécie un modèle, j’aime le revoir à ma sauce.

En l’occurence, j’avais envie de prendre la golf, qui s’inscrit parfaitement dans mes nouveaux looks, et lui donner un coup de polish.

La mettre au goût du jour.

L'histoire du Derby

Le derby, chaussure de ville anglaise mêlant élégance et confort, tire son nom du 14e comte de Derby, Edward Smith-Stanley, Premier ministre au 19e siècle. L'origine de cette appellation trouve son fondement dans la préférence du comte pour les chaussures à lacets ouverts, en opposition au laçage serré du richelieu, jugé inconfortable.
Lassé des contraintes du richelieu, le comte de Derby cherchait une alternative plus pratique. Son cordonnier, perspicace, eut l'idée ingénieuse de créer une chaussure à lacets ouverts, offrant ainsi à son distingué client une solution à la fois élégante et fonctionnelle.
L'introduction du système de lacets novateur a rapidement conquis, permettant un ajustement personnalisé du serrage.
L'évolution de cette histoire nous mène à la déclinaison moderne, le Derby à Plateau.
Il offre une version rehaussée avec une semelle plateforme caractéristique, il apporte une touche audacieuse au modèle classique.

L'anatomie de la Wood


Le patronage qui rétrécit vos pieds

Je voulais donner visuellement un aspect “pieds courts” à notre modèle.

“Pieds courts” c’est pour moi une manière d’avoir des petits pieds même si on chausse un 46.

Oui, car toute est une question de proportion, d'équilibre.

Pour obtenir la chaussure que j’avais en tête, il fallait réadapter le patronage d’un Derby classique.

Le patronage d'une chaussure fait référence aux pièces découpées dans le matériau (généralement du cuir) qui seront assemblées pour former la chaussure.

Le patronage est l’élément essentiel du processus de fabrication de chaussures, il détermine la forme, la taille et le style final de la chaussure.

J’ai donc décidé de rapprocher les quartiers (les “oreilles” de laçage sur un derby) le plus possible du bout de notre chaussure afin d’avoir un plateau le plus court possible.

Cet effet d’optique permet d’avoir un bel équilibre visuel quand vous observez le modèle d’en haut et sur le côté.

 

La forme et le plateau

Pour accentuer mon approche et me rapprocher le plus possible des détails qui m’ont fait aimer ce modèle, il fallait également retravailler la forme et le plateau de notre Derby.

Dans un premier temps, j’ai cherché dans l’atelier une forme ayant un bout arrondi avec une hauteur plus généreuse (je vous ai fait une petit photo pour être plus claire).

Mais ce n’est pas tout.

Visuellement, il fallait lui donner plus de rondeur car seule la forme n’allait suffir.

J’ai alors souligné l’arrondie de notre forme avec un bourrelet piquet, également arrondie, épousant les lignes du modèle.

Cette combinaison était la touche finale.

J’avais obtenu un modèle ultra équilibré, comme je les aime.

 

Semelle commando garantie à vie

Évidemment, on ne pouvait pas se passer d’une belle semelle commando !

La semelle commando, c’est un peu notre dada. Cette forme de semelle a été réalisée sur mesure pour cette nouvelle chelsea.

C’est un élément fort qui donne non seulement un vrai look badass à la paire et qui la rendra super confortable pour vos balades en forêt … ou tout simplement pour écraser des canettes sur le bitume pendant vos soirées trop arrosées.

Nous avons réussi à alléger notre semelle commando avec un caoutchouc moins lourd que l'original pour un rendu plus souple et donc, plus confortable à porter.

Au final c’est top car on a une semelle bien vénère tout en étant légère (en terme de poids) pour plus de confort lors des longues promenades.

On lui a même glissé un petit coussin sous le talon pour amortir les pas, pour un effet chaussons.

Bref, vous pouvez la porter toute la journée sans souffrir , elle est suffisamment souple pour s'adapter aux courbes du pied.

La résistance en plus.

Trépointe (= le contour de la semelle) débordante.

On adore les grosses trépointes qui débordent chez Max Sauveur.

Lorsque vous regardez la paire du dessus, vous avez l’impression que la semelle s’étale sur chaque côté (on dit qu’elle “bave”)..

Non seulement c’est joli mais cela reste avant tout pratique car en étant bien débordante ,elle s’adapte à la semelle pour stabiliser le pied sur n’importe quelle surface.

C’est un choix esthétique fort sur cette chelsea d’ailleurs.

Cela améliore le rendu visuel et accompagne les courbes généreuses de notre nouvelle forme.

Cousu goodyear...

Personne n’aime avoir les pieds mouillés lorsqu’il pleut.

Pour cela nous avons opté pour un cousu Goodyear, qui consiste à coudre toutes les parties de la chaussure ensemble (solidité et durabilité garanties).

On vous a fait un schéma (c’est un peu du chinois quand je l’explique à l’écrit).

L'autre avantage de ce cousu c’est qu'il empêchera l'humidité de s'infiltrer, même après une journée de rando dans la forêt amazonienne.

... Storm welt

Cette trépointe, on n’aurait pas pu la réaliser avec un cousu goodyear classique (techniquement pas possible).

Seul un cousu goodyear storm welt pouvait nous garantir un aussi joli résultat.

Le Stormwelt c’est une manière d’être certain à 200% que vos pieds vont rester au sec !

C’est une petite bande de cuir posée sur la trépointe, qui évitera aux gouttes d’eau les plus rebelles de pénétrer dans votre chaussure.

À vous les flaques !

Notre cuir : Les Tanneries du Puy, la meilleure tannerie de France, tout simplement

Impossible pour nous de faire dans la demie-mesure (surtout après avoir autant travaillé chaque détail de la paire !)

On voulait la crème de la crème. Alors quand on souhaite le meilleur, autant prendre les meilleurs.

On est donc allé du côté de les Tanneries du Puy en Auvergne, une institution. Ce sont les spécialistes depuis 1946 dans le tannage de cuir de veau. Elle fournissait même à une époque la maison Weston.

Enfin, l'avantage de travailler avec un atelier français c’est son petit prix ! 🤣 Non je déconne, le cuir est parmi les plus chers mais il vaut largement son tarif.

Non, l’avantage c’est qu’on a une garantie d’avoir le un cuir le plus “propre” possible :

pas de veine, pas d’écorchure…

En plus de ça, la distance entre la tannerie et notre atelier au Portugal est courte, ce qui réduit le risque les peaux s'abîment pendant le transport.

Cuir pleine fleur, la meilleure qualité de cuir qui existe

Nous avons sélectionné pour le cuir de la tige (le cuir du dessus de la chaussure), leur cuir de veau pleine fleur appelé “box calf”.

C’est la partie la plus noble et la plus robuste du veau (qui se trouve sur le dos), difficile de faire mieux.

Cette partie se distingue par une finesse dans la texture grâce à un grain fin et lisse .

Même après 15 années de cirage, il ne bougera pas.

Il se patinera avec le temps et se bonifiera d’années en années, comme un grand vin…

Vous pourrez même donner cette boots à vos petits enfants.

C’est solide et élégant.

Doublure cuir pour absorber l'humidité

Le confort sera présent également à l’intérieur de la chaussure.

Nous avons choisi de doubler l’intérieur de la chaussure avec une semelle en cuir de veau, tout doux, qui absorbe l’humidité de vos pieds et les garde au chaud.

Nous partons du principe que vous porterez cette paire souvent, alors autant mettre toutes les chances de notre côté pour qu’elle soit confortable non ?

 

Un confort à tout épreuve grasse au liège.

Toujours dans l'optique de fabriquer des chaussures "pantoufles" ! Nous ajoutons dans la construction de toutes nos chaussures une matière originale mais extrêmement importante, à savoir le liège.

Le garnissage avec du liège permet d'avoir une chaussure totalement moulé à votre pied.

Au bout de quelques semaine, le liège que nous intégrons dans notre montage va s'adapter à votre poid et à la morphologie de vos pieds, pour transformer vos chaussures en chaussons urbain.

Tous les chausseurs ne se cassent pas la tête à le faire car le coût de porduction augmente mais on estime qu'être bien dans ses pompes toute la journée, c'est le minimum.

Fabriquées au Portugal

La confection de ce blucher est confiée à un atelier familial situé au Portugal, non loin de Porto.
 
Les 125 étapes nécessaires à la fabrication de la paire de chaussures sont réalisées à la main, par des artisans expérimentés, qui travaillent dans cet atelier parfois depuis plus de 40 ans.
 
Aucune chance pour nous d’être déçus de la qualité de chaque paire qui en sort.
 
Cet atelier, je le porte dans mon "coracaõ", je le fréquente depuis que je sais marcher... alors plutôt que d'écrire une lettre d'amour, j'ai préféré tourner une vidéo qui te raconte mon idylle.

La Wood en précommande


Unn tarif de 249€ en précommande

Comme les fois précédentes, on propose ce modèle à la précommande pour pouvoir maîtriser au maximum les coûts et ne pas la proposer à des prix maboules.

En passant par ce système, pas de code promo car vous payez le vrai prix de la paire.

Pas de frais de métrages de cuir, de surplus de stock, ni rien du tout ajouté en plus.

Vous payez vos chaussures, à qualité équivalente des Maisons de luxe, et ce qu'il faut pour que le projet puisse vivre : point barre.

Sur le marché, une paire de cette qualité avec ces finitions, coûterait 350€.

Si vous souhaitez en savoir plus, on vous explique pourquoi nous avons choisi la précommande.

Pourquoi la précommande ?

Avant, l'objectif de nos précommandes était d'arriver "plus fort" avec un gros bon de commande auprès des ateliers afin de pouvoir négocier les prix et vous proposer un tarif de vente imbattable. (Oui car les petites marques ne sont pas intéressantes pour certaines tanneries et ateliers). Promesse tenue.

Par contre, ce qu'on avait pas anticipé c'est deux choses :

  1. Les différentes crises (COVID, guerres, gilets jaunes, grèves ...)

  2. Votre enthousiasme

Cela se traduisait concrètement par une augmentation des coûts de production, des matières premières et des délais de livraison pour le premier point.

Et une envie urgente d'avoir nos chaussures à vos pieds (compliqué d'attendre longtemps quand on veut une boots springsteen par exemple).

Difficile pour nous d'anticiper tout cela, surtout en tant que jeune marque avec des moyens limités.

C'est pourquoi, nous avions mis de côté notre histoire de préco.

Mais...

Cette année, nous avons décidé de relancer nos précommandes avec la même logique que les fois précédentes mais avec une nouvelle approche.

 

Aujourd'hui, les précommandes on souhaite vous les proposer pour des modèles spécifiques, des modèles intemporels...

... et les classiques sont plus simples à produire.

Les formes pour le moulage sont déjà présentes à l'atelier, par besoin de faire du sur-mesure (ce qui augmente le cou et le temps de production).

Les classiques, on ne les fabrique pas avec des cuirs "originaux" comme du python ou du suédé rose.

Non, on utilise avec un Box calf noir, marron ou un veau velours marron, cognac etc..

Et ce type de cuir, les ateliers les ont souvent en stock.

Tout cela permet d'éviter les retards de livraison et de production.

Puis en discutant avec vous, on a compris que vous étiez prêt à attendre quelques semaines pour des classiques dans votre vestiaire.

Tous les feux sont donc au vert pour reprendre nos préo.

Bien entendu, on garde notre objectif en tête à savoir : mettre des chaussures dignes du grand luxe à vos pieds, pour que TOUT LE MONDE ait la chance de voir, au moins une fois dans sa vie, ce qu’est le VRAI artisanat.

Voilà donc pourquoi on fait de la pré-commande : pour pouvoir se faire un kiff & le partager avec le maximum de personnes à un prix raisonnable.

 


Que faire maintenant ?


Livraison et retours

LIVRAISON

En France métropolitaine la livraison en point relais est de 7,5€ et 15€ pour une livraison à domicile, que vous preniez 1 ou 10 paires de chaussures.
Rendez-vous sur la page Livraison & Retours pour plus d’informations.


RETOUR

Les frais de retour sont à la charge du client dans le cas où vous souhaitez un remboursement. Ils sont à notre charge dans le cas des avoirs, si vous souhaitez échanger une taille ou commander un autre produit.
Rendez-vous sur la page Livraison & Retours pour plus d’informations.

Quelle pointure choisir ?

La Wood chausse normalement.

Si vous avez déjà une paire Max Sauveur prenez la même pointure.

C'est votre première paire de Max Sauveur ? :

  • Si vous faites un 42 ou parfois du 43 en chaussures de ville, choisissez le 43. (Prennez une pointure au dessus de votre pointure habituelle)
  • Si vous portez des semelles orthopédiques, restez votre pointure habituelle. (Par exemple vous faites un 43 prenez un 43.)

(Note : tout ceci vaut uniquement pour les chaussures de ville... ne prenez JAMAIS en référence votre pointure “basket”)

“Et si je suis vraiment perdu ?”

Alors...sachez que tous les chausseurs chaussent différemment, il est donc compliqué de vous donner un tableau avec des conversions précises.

Comme j’aime le vrai service, on peut discuter de votre pointure via WhatsApp au 09 86 32 95 07

Ça vous permettra de ne pas vous tromper et je l’espère, de trouver la pointure parfaite.

(Avant de m’écrire, suivez la procédure via ce lien pour mesurer votre pied cela me permettra de vous donner un conseil précis)

comment bien les entretenir ?

Des embauchoirs, toujours :
 
Je le répète toujours, de bons embauchoirs permettront à vos souliers de conserver leur forme le plus longtemps possible.
Sachant que cette paire est faite pour braver les intempéries, il ne faudra pas oublier de placer des embauchoirs en cèdre rouge pour absorber l'humidité afin qu’elle ne stagne pas dans le cuir.

Surtout, ne faites jamais sécher vos chaussures près d’un radiateur, les embauchoirs s’occupent de tout.  
Crème nettoyante :
Comme votre peau, le cuir a besoin d’être hydraté de temps en temps. Je conseille d’appliquer une noisette de crème nettoyante sur vos chaussures une fois par mois. Cela permet à la fois de retirer toutes les impuretés et de nourrir le cuir.

Bonus :

Si vous souhaitez donner un aspect plus noir à vos chaussures, vous pouvez, après avoir passé votre crème nettoyante, appliquer du cirage noir qui donnera encore plus de contraste à votre chaussure. Et si cela ne vous plait pas, ce n’est pas irréversible, vous pouvez retirer ledit cirage en renouvelant l’application de la crème nettoyante.

Le challenge

La golf que je trouvais “tassée”, a en réalité le volume idéal pour :

  • contre-balancer l’ouverture large d’un pantalon droit

  • Le tombé plus “haut”, qui peut donner l’impression d’avoir la cheville à l’air

Et c’est d’ailleurs à ce moment là que j’ai commencé à voir ce modèle dans quasiment tous les looks japonais.

Alors, peut-être que vous n’êtes pas fasciné par la mode nippone ou le workwear… mais peut-être que vous avez envie de porter des vêtements plus amples.

Peut-être que vous aussi, vous avez envie d’être plus confort.

Peut-être que vous kiffez le retour des costumes plus amples, et vous vous voyez bien en porter.

Vous me connaissez : dès que j’apprécie un modèle, j’aime le revoir à ma sauce.

En l’occurence, j’avais envie de prendre la golf, qui s’inscrit parfaitement dans mes nouveaux looks, et lui donner un coup de polish.

La mettre au goût du jour.

L'histoire du Derby

Le derby, chaussure de ville anglaise mêlant élégance et confort, tire son nom du 14e comte de Derby, Edward Smith-Stanley, Premier ministre au 19e siècle. L'origine de cette appellation trouve son fondement dans la préférence du comte pour les chaussures à lacets ouverts, en opposition au laçage serré du richelieu, jugé inconfortable.
Lassé des contraintes du richelieu, le comte de Derby cherchait une alternative plus pratique. Son cordonnier, perspicace, eut l'idée ingénieuse de créer une chaussure à lacets ouverts, offrant ainsi à son distingué client une solution à la fois élégante et fonctionnelle.
L'introduction du système de lacets novateur a rapidement conquis, permettant un ajustement personnalisé du serrage.
L'évolution de cette histoire nous mène à la déclinaison moderne, le Derby à Plateau.
Il offre une version rehaussée avec une semelle plateforme caractéristique, il apporte une touche audacieuse au modèle classique.

L'anatomie de la Wood


Le patronage qui rétrécit vos pieds

Je voulais donner visuellement un aspect “pieds courts” à notre modèle.

“Pieds courts” c’est pour moi une manière d’avoir des petits pieds même si on chausse un 46.

Oui, car toute est une question de proportion, d'équilibre.

Pour obtenir la chaussure que j’avais en tête, il fallait réadapter le patronage d’un Derby classique.

Le patronage d'une chaussure fait référence aux pièces découpées dans le matériau (généralement du cuir) qui seront assemblées pour former la chaussure.

Le patronage est l’élément essentiel du processus de fabrication de chaussures, il détermine la forme, la taille et le style final de la chaussure.

J’ai donc décidé de rapprocher les quartiers (les “oreilles” de laçage sur un derby) le plus possible du bout de notre chaussure afin d’avoir un plateau le plus court possible.

Cet effet d’optique permet d’avoir un bel équilibre visuel quand vous observez le modèle d’en haut et sur le côté.

 

La forme et le plateau

Pour accentuer mon approche et me rapprocher le plus possible des détails qui m’ont fait aimer ce modèle, il fallait également retravailler la forme et le plateau de notre Derby.

Dans un premier temps, j’ai cherché dans l’atelier une forme ayant un bout arrondi avec une hauteur plus généreuse (je vous ai fait une petit photo pour être plus claire).

Mais ce n’est pas tout.

Visuellement, il fallait lui donner plus de rondeur car seule la forme n’allait suffir.

J’ai alors souligné l’arrondie de notre forme avec un bourrelet piquet, également arrondie, épousant les lignes du modèle.

Cette combinaison était la touche finale.

J’avais obtenu un modèle ultra équilibré, comme je les aime.

 

Semelle commando garantie à vie

Évidemment, on ne pouvait pas se passer d’une belle semelle commando !

La semelle commando, c’est un peu notre dada. Cette forme de semelle a été réalisée sur mesure pour cette nouvelle chelsea.

C’est un élément fort qui donne non seulement un vrai look badass à la paire et qui la rendra super confortable pour vos balades en forêt … ou tout simplement pour écraser des canettes sur le bitume pendant vos soirées trop arrosées.

Nous avons réussi à alléger notre semelle commando avec un caoutchouc moins lourd que l'original pour un rendu plus souple et donc, plus confortable à porter.

Au final c’est top car on a une semelle bien vénère tout en étant légère (en terme de poids) pour plus de confort lors des longues promenades.

On lui a même glissé un petit coussin sous le talon pour amortir les pas, pour un effet chaussons.

Bref, vous pouvez la porter toute la journée sans souffrir , elle est suffisamment souple pour s'adapter aux courbes du pied.

La résistance en plus.

Trépointe (= le contour de la semelle) débordante.

On adore les grosses trépointes qui débordent chez Max Sauveur.

Lorsque vous regardez la paire du dessus, vous avez l’impression que la semelle s’étale sur chaque côté (on dit qu’elle “bave”)..

Non seulement c’est joli mais cela reste avant tout pratique car en étant bien débordante ,elle s’adapte à la semelle pour stabiliser le pied sur n’importe quelle surface.

C’est un choix esthétique fort sur cette chelsea d’ailleurs.

Cela améliore le rendu visuel et accompagne les courbes généreuses de notre nouvelle forme.

Cousu goodyear...

Personne n’aime avoir les pieds mouillés lorsqu’il pleut.

Pour cela nous avons opté pour un cousu Goodyear, qui consiste à coudre toutes les parties de la chaussure ensemble (solidité et durabilité garanties).

On vous a fait un schéma (c’est un peu du chinois quand je l’explique à l’écrit).

L'autre avantage de ce cousu c’est qu'il empêchera l'humidité de s'infiltrer, même après une journée de rando dans la forêt amazonienne.

... Storm welt

Cette trépointe, on n’aurait pas pu la réaliser avec un cousu goodyear classique (techniquement pas possible).

Seul un cousu goodyear storm welt pouvait nous garantir un aussi joli résultat.

Le Stormwelt c’est une manière d’être certain à 200% que vos pieds vont rester au sec !

C’est une petite bande de cuir posée sur la trépointe, qui évitera aux gouttes d’eau les plus rebelles de pénétrer dans votre chaussure.

À vous les flaques !

Notre cuir : Les Tanneries du Puy, la meilleure tannerie de France, tout simplement

Impossible pour nous de faire dans la demie-mesure (surtout après avoir autant travaillé chaque détail de la paire !)

On voulait la crème de la crème. Alors quand on souhaite le meilleur, autant prendre les meilleurs.

On est donc allé du côté de les Tanneries du Puy en Auvergne, une institution. Ce sont les spécialistes depuis 1946 dans le tannage de cuir de veau. Elle fournissait même à une époque la maison Weston.

Enfin, l'avantage de travailler avec un atelier français c’est son petit prix ! 🤣 Non je déconne, le cuir est parmi les plus chers mais il vaut largement son tarif.

Non, l’avantage c’est qu’on a une garantie d’avoir le un cuir le plus “propre” possible :

pas de veine, pas d’écorchure…

En plus de ça, la distance entre la tannerie et notre atelier au Portugal est courte, ce qui réduit le risque les peaux s'abîment pendant le transport.

Cuir pleine fleur, la meilleure qualité de cuir qui existe

Nous avons sélectionné pour le cuir de la tige (le cuir du dessus de la chaussure), leur cuir de veau pleine fleur appelé “box calf”.

C’est la partie la plus noble et la plus robuste du veau (qui se trouve sur le dos), difficile de faire mieux.

Cette partie se distingue par une finesse dans la texture grâce à un grain fin et lisse .

Même après 15 années de cirage, il ne bougera pas.

Il se patinera avec le temps et se bonifiera d’années en années, comme un grand vin…

Vous pourrez même donner cette boots à vos petits enfants.

C’est solide et élégant.

Doublure cuir pour absorber l'humidité

Le confort sera présent également à l’intérieur de la chaussure.

Nous avons choisi de doubler l’intérieur de la chaussure avec une semelle en cuir de veau, tout doux, qui absorbe l’humidité de vos pieds et les garde au chaud.

Nous partons du principe que vous porterez cette paire souvent, alors autant mettre toutes les chances de notre côté pour qu’elle soit confortable non ?

 

Un confort à tout épreuve grasse au liège.

Toujours dans l'optique de fabriquer des chaussures "pantoufles" ! Nous ajoutons dans la construction de toutes nos chaussures une matière originale mais extrêmement importante, à savoir le liège.

Le garnissage avec du liège permet d'avoir une chaussure totalement moulé à votre pied.

Au bout de quelques semaine, le liège que nous intégrons dans notre montage va s'adapter à votre poid et à la morphologie de vos pieds, pour transformer vos chaussures en chaussons urbain.

Tous les chausseurs ne se cassent pas la tête à le faire car le coût de porduction augmente mais on estime qu'être bien dans ses pompes toute la journée, c'est le minimum.

Fabriquées au Portugal

La confection de ce blucher est confiée à un atelier familial situé au Portugal, non loin de Porto.
 
Les 125 étapes nécessaires à la fabrication de la paire de chaussures sont réalisées à la main, par des artisans expérimentés, qui travaillent dans cet atelier parfois depuis plus de 40 ans.
 
Aucune chance pour nous d’être déçus de la qualité de chaque paire qui en sort.
 
Cet atelier, je le porte dans mon "coracaõ", je le fréquente depuis que je sais marcher... alors plutôt que d'écrire une lettre d'amour, j'ai préféré tourner une vidéo qui te raconte mon idylle.

La Wood en précommande


Unn tarif de 249€ en précommande

Comme les fois précédentes, on propose ce modèle à la précommande pour pouvoir maîtriser au maximum les coûts et ne pas la proposer à des prix maboules.

En passant par ce système, pas de code promo car vous payez le vrai prix de la paire.

Pas de frais de métrages de cuir, de surplus de stock, ni rien du tout ajouté en plus.

Vous payez vos chaussures, à qualité équivalente des Maisons de luxe, et ce qu'il faut pour que le projet puisse vivre : point barre.

Sur le marché, une paire de cette qualité avec ces finitions, coûterait 350€.

Si vous souhaitez en savoir plus, on vous explique pourquoi nous avons choisi la précommande.

Pourquoi la précommande ?

Avant, l'objectif de nos précommandes était d'arriver "plus fort" avec un gros bon de commande auprès des ateliers afin de pouvoir négocier les prix et vous proposer un tarif de vente imbattable. (Oui car les petites marques ne sont pas intéressantes pour certaines tanneries et ateliers). Promesse tenue.

Par contre, ce qu'on avait pas anticipé c'est deux choses :

  1. Les différentes crises (COVID, guerres, gilets jaunes, grèves ...)

  2. Votre enthousiasme

Cela se traduisait concrètement par une augmentation des coûts de production, des matières premières et des délais de livraison pour le premier point.

Et une envie urgente d'avoir nos chaussures à vos pieds (compliqué d'attendre longtemps quand on veut une boots springsteen par exemple).

Difficile pour nous d'anticiper tout cela, surtout en tant que jeune marque avec des moyens limités.

C'est pourquoi, nous avions mis de côté notre histoire de préco.

Mais...

Cette année, nous avons décidé de relancer nos précommandes avec la même logique que les fois précédentes mais avec une nouvelle approche.

 

Aujourd'hui, les précommandes on souhaite vous les proposer pour des modèles spécifiques, des modèles intemporels...

... et les classiques sont plus simples à produire.

Les formes pour le moulage sont déjà présentes à l'atelier, par besoin de faire du sur-mesure (ce qui augmente le cou et le temps de production).

Les classiques, on ne les fabrique pas avec des cuirs "originaux" comme du python ou du suédé rose.

Non, on utilise avec un Box calf noir, marron ou un veau velours marron, cognac etc..

Et ce type de cuir, les ateliers les ont souvent en stock.

Tout cela permet d'éviter les retards de livraison et de production.

Puis en discutant avec vous, on a compris que vous étiez prêt à attendre quelques semaines pour des classiques dans votre vestiaire.

Tous les feux sont donc au vert pour reprendre nos préo.

Bien entendu, on garde notre objectif en tête à savoir : mettre des chaussures dignes du grand luxe à vos pieds, pour que TOUT LE MONDE ait la chance de voir, au moins une fois dans sa vie, ce qu’est le VRAI artisanat.

Voilà donc pourquoi on fait de la pré-commande : pour pouvoir se faire un kiff & le partager avec le maximum de personnes à un prix raisonnable.

 


Que faire maintenant ?


Livraison et retours

LIVRAISON

En France métropolitaine la livraison en point relais est de 7,5€ et 15€ pour une livraison à domicile, que vous preniez 1 ou 10 paires de chaussures.
Rendez-vous sur la page Livraison & Retours pour plus d’informations.


RETOUR

Les frais de retour sont à la charge du client dans le cas où vous souhaitez un remboursement. Ils sont à notre charge dans le cas des avoirs, si vous souhaitez échanger une taille ou commander un autre produit.
Rendez-vous sur la page Livraison & Retours pour plus d’informations.

Quelle pointure choisir ?

La Wood chausse normalement.

Si vous avez déjà une paire Max Sauveur prenez la même pointure.

C'est votre première paire de Max Sauveur ? :

  • Si vous faites un 42 ou parfois du 43 en chaussures de ville, choisissez le 43. (Prennez une pointure au dessus de votre pointure habituelle)
  • Si vous portez des semelles orthopédiques, restez votre pointure habituelle. (Par exemple vous faites un 43 prenez un 43.)

(Note : tout ceci vaut uniquement pour les chaussures de ville... ne prenez JAMAIS en référence votre pointure “basket”)

“Et si je suis vraiment perdu ?”

Alors...sachez que tous les chausseurs chaussent différemment, il est donc compliqué de vous donner un tableau avec des conversions précises.

Comme j’aime le vrai service, on peut discuter de votre pointure via WhatsApp au 09 86 32 95 07

Ça vous permettra de ne pas vous tromper et je l’espère, de trouver la pointure parfaite.

(Avant de m’écrire, suivez la procédure via ce lien pour mesurer votre pied cela me permettra de vous donner un conseil précis)

comment bien les entretenir ?

Des embauchoirs, toujours :
 
Je le répète toujours, de bons embauchoirs permettront à vos souliers de conserver leur forme le plus longtemps possible.
Sachant que cette paire est faite pour braver les intempéries, il ne faudra pas oublier de placer des embauchoirs en cèdre rouge pour absorber l'humidité afin qu’elle ne stagne pas dans le cuir.

Surtout, ne faites jamais sécher vos chaussures près d’un radiateur, les embauchoirs s’occupent de tout.  
Crème nettoyante :
Comme votre peau, le cuir a besoin d’être hydraté de temps en temps. Je conseille d’appliquer une noisette de crème nettoyante sur vos chaussures une fois par mois. Cela permet à la fois de retirer toutes les impuretés et de nourrir le cuir.

Bonus :

Si vous souhaitez donner un aspect plus noir à vos chaussures, vous pouvez, après avoir passé votre crème nettoyante, appliquer du cirage noir qui donnera encore plus de contraste à votre chaussure. Et si cela ne vous plait pas, ce n’est pas irréversible, vous pouvez retirer ledit cirage en renouvelant l’application de la crème nettoyante.